03

Avr

2014

Dégustation d’un Dancong Ba Xian « 8 saints » 2013

Bonjour à tous 😉

J’ai ramené pas mal de Dancong de Raoping, petite ville de province que nous connaissons bien, à côté de Chaozhou. Vous trouverez sur Theschinois.com, une belle sélection de Dancong que j’ai amoureusement constitué pour vous 🙂

Je vous propose donc une petite dégustation d’un Dancong très apprécié localement : le Dancong Ba Xian. En chinois, ça s’écrit 单丛 (Dancong) et 八仙 (Ba Xian). En général on parle de Dancong suivi de la saveur/senteur/aspect visuel :
Dancong Ba Xian : Dancong 8 saints
Dancong Milan : Dancong Orchidée de Miel
Dancong Yashi : Dancong Crotte de Canard
Dancong Qilan : Dancong Orchidée
Dancong Da Wu Ye : Dancong Grandes Feuilles, etc.

On trouve couramment une quinzaine de variétés dans les magasins spécialisées et chez les producteurs.

Comme d’habitude, il est impossible de connaître la véritable origine des appellations. L’origine communément admise est de dire que 8 boutures ont été faites de l’arbre original. Chaque bouture a donné naissance à un arbre qui a muté pour donner un arbre aux caractéristiques propres. Tel les 8 saints dans le taoïsme qui avait chacun un pouvoir différent, chacune de ses boutures a exprimé un caractère différent.

Voilà donc pour l’histoire du Ba Xian 🙂

Le Ba Xian est composé de belles feuilles entières, ourlées, de 2 à 4 centimètres. Sèches, les feuilles sentent le pain chaud sorti du four, l’avoine, et l’orge grillé. Mais en même temps et de manière assez curieuse avec une certaine verdeur.

Feuilles de Dancong Ba Xian

Les feuilles sèches de Dancong, encore dans leur boîte d’origine

Le Ba Xian comme tous les Dancong est apprécié pour sa capacité à tenir de multiples infusions. Pour l’anecdote, les gens à Chaozhou mettent presque systématiquement en avant les qualités de tenue du Dancong en comparaison avec les Tie Guan Yin qui s’éteignent après 4 infusions. D’ailleurs le Ba Xian aura eu raison de mes capacités d’absorption 😉

Avec ce Dancong j’ai tiré plus de dix infusions avant d’abandonner 😉 Mais l’expérience m’a appris qu’on pouvait dépasser 15 infusions avec de nombreux Dancong lorsqu’on s’y met à plusieurs. Notamment avec un thé rouge de Raoping excellent que l’on vous proposera bientôt.

La méthode de préparation est classique : de 5 à 8 grammes de feuilles, des infusions commençant à 5 secondes et tournant autour 30 secondes vers la fin.

Si l’on reproduit la dégustation à la locale, il faut comprendre une chose, c’est le rythme du thé. Le thé est une activité sociale, les tasses que l’on sert rythment les discussions. Il est donc important en Gongfu Cha de servir des tasses avec des délais rapprochés. S’il faut attendre 2 minutes une tasse de 3cl, tout le monde s’ennuie (surtout s’il y a 15 invités autour de la table). Il faut donc mettre suffisamment de thé pour ne pas avoir à attendre si longtemps. Ces thés n’ont pas été « développés » pour des infusions longues.

Tasses témoins pour la dégustation

Les tasses témoins que j’ai conservé. J’ai mis de côté une tasse toutes les 2 infusions.

La première eau permet de rincer et permettre aux feuilles de s’ouvrir. Soit vous la jetez, ce que tous les locaux font, soit vous la goûtez. Elle est douce, fraîche, légèrement sucrée et fait ressortir les parfums que l’on devine en sentant les feuilles sèches.

La seconde et la troisième eau sont plus expressives. Des notes de melon jaune, d’orange, de fruit mûr d’une belle stabilité. Après la 8-9ème on remarque des notes plus végétales et mentholées.

Feuilles de Dancong après infusion

Le Chadi du Dancong Ba Xian: les feuilles humides et développées après ces multiples infusions

Partagez cet article :

Auteur

tom

Passionné par la Chine et ses cultures, le thé, le vin, les bons bouquins de SF. Travaille dans l'ecommerce depuis Shanghai où il vit.

 

  • Autres articles de
  • mickainhk

    Super ce petit compte rendu de dégustation. Du coup ça m’a donné soif 😉